Deux mois en Inde du Sud

By 2015/02/26Uncategorized
Deux mois en Inde

Au mois de décembre, j’ai décidé, sur un coup de tête, de partir en Inde. C’était le moment idéal, d’un point de vue personnel et professionnel, alors je n’ai pas hésité. En tout cas se sont les raisons que je me suis données pour m’autojustifier.
Cela fait maintenant 7 semaines que je suis en Inde, et je ne regrette pas le déplacement.

Ci-dessus : Statue de Mahatma Gandhi, Sabarmathi Ashram, Gujarat, India
(© Mahantesh C Morabad/Alamy).

Cross selling strategy 2

Préparation minimale

Le mot d’ordre que je me suis inconsciemment fixé avant et pendant mon séjour en Inde : Improvisation et découverte (l’ordre a une importance). Ma préparation fut donc plus que basique :

  • Visa et billet d’avion A/R pour une durée de deux mois.
  • Vaccins et trousse de pharmacie – merci Catherine.
  • Guide de voyage de l’Inde du Sud – merci Claire.

Mes connaissances de l’Inde se limitaient à la biographie de Gandhi et à des données démographiques plus ou moins utiles.

Voyager en solo

Cela faisait un ou deux ans que je souhaitais voyager seul. Initialement, je comptais faire un périple européen en solo au mois de novembre, mais j’ai dû renoncer à l’idée, faute de temps. Ce voyage en Inde était l’occasion rêvée.

Avec le peu recul que j’ai maintenant, j’essaye de comprendre ce choix. J’ai toujours eu l’habitude de voyager en petit groupe, que ce soit avec la famille ou les amis, et ce fut toujours d’excellents moments. Je pense que c’est la recherche d’une liberté complète qui m’a motivé, même si l’idée est assez naïve : Je ne dépends de personne et personne ne dépend de moi.

Si je trouve le temps, je développerai cet aspect du voyage dans un autre billet.

Bonjour Jet lag

Il est libre Max, mais les premiers jours à Bangalore ont été difficiles. J’ai dégusté un violent Jet lag des familles. Je pensais que le décalage horaire était uniquement synonyme de fatigue, donc je ne m’en suis pas préoccupé. En pratique, c’est le décalage global qui fait mal : rythme, nourriture, bruit, pollution … J’en ai très vite payé les frais : insomnie, mal de tête, vertige, constipation et déshydratation. Bienvenue en Inde.

C’est la seule erreur majeure que j’ai commise lors de ce séjour (du moins pour l’instant). Dommage, le jet lag est relativement facile à éviter avec de la préparation. Cet article liste les étapes à suivre. Vous pouvez aussi lire cet article, qui propose en bonus une superbe animation de Mr Hankey en 3D.

Jauge de chakra lors de la première semaine.

5%